Traitement du bois : beauté, durabilité, éco-construction
fond bois traité

Classes d’emplois

tableau
MAISON-SCHEMA

Classe d’emploi 1

table, chaise, parquet, bureau...

Situation dans laquelle le bois est à l’intérieur, entièrement protégé des intempéries et non exposé à l’humidification.

En général dans cette situation, les bois ont une humidité d’équilibre moyenne comprise entre 6 et 12%.

Les attaques par les insectes xylophages, incluant les termites, sont possibles, leur fréquence et leur importance dépend notamment de la situation géographique.

Classe d’emploi 2 

charpente, solivage...

Situation dans laquelle le bois est à l’intérieur ou sous abri, protégé des intempéries, avec une humidité ambiante élevée occasionnelle pouvant conduire à une humidification non persistante (condensation).

Le séchage des bois est très rapide. En général dans cette situation d’emploi, les bois ont une humidité d'équilibre moyenne comprise entre 12 et 20 %.

Les attaques par les insectes xylophages, incluant les termites, sont possibles, leur fréquence et leur importance dépend notamment de la situation géographique.

Classe d’emploi 3.1 

bardage, fenêtre, porte, volet, portail, châssis, ossature, plancher, poutre...

Situation dans laquelle le bois n’est pas en contact avec le sol extérieur et est soumis à une humidification fréquente sur des périodes courtes (quelques jours).

Le séchage des bois est complet avant une nouvelle période d’humidification.

Le bois est exposé aux intempéries directes sur une conception permettant l’évacuation rapide de l’eau.

Les attaques par les insectes xylophages, incluant les termites, sont possibles, leur fréquence et leur importance dépend notamment de la situation géographique.

Classe d’emploi 3.2 

bardage, fenêtre, porte, volet, portail, châssis, ossature, plancher, poutre...

Situation dans laquelle le bois n’est pas en contact avec le sol extérieur et est soumis à une humidification très fréquente sur des périodes significatives (quelques semaines).

Le séchage des bois est complet avant une nouvelle période d’humidification.

Il est exposé aux intempéries directes sur une conception ne permettant pas une évacuation rapide de l’eau.

Les attaques par les insectes xylophages, incluant les termites, sont possibles, leur fréquence et leur importance dépend notamment de la situation géographique.

Classe d’emploi 4 

poteau, piquet, clôture, aire de jeux, ponton, berge, claustras, terrasse, pergola, clôture, garde-corps, retenue de terre...

Situation dans laquelle le bois est :

• soit en contact avec le sol ou un support sujet à humidification récurrente (remontées capillaires, supports sujets à stagnations d’eau,…) ;
• soit en contact avec l’eau douce en immersion partielle (lac, rivière, bassins...) ;

• soit dans le cas d’une exposition aux intempéries ou à d’autres formes d’humidités régulières, avec une conception induisant une rétention importante (exemples : face supérieure horizontale, assemblages non drainants…) ;

• soit dans le cas d’une humidification très prononcée induite, soit par une conception globale spécifique de l’ouvrage (exemple : ambiance saturée en humidité générant de la condensation), soit par une situation accidentelle (rupture de canalisations). 


Les attaques par les insectes xylophages, incluant les termites, sont possibles, leur fréquence et leur importance dépend notamment de la situation géographique.


Les classes d’emplois sont définies selon l’essence, la destination (l’utilisation) et la région :

• Toutes les classes d’emplois intègrent un traitement contre les insectes

• Les différentes classes sont définies par le niveau d’humidité (risque de champignons)

• Toute classe d’emploi est liée à une exigence de rétention et de pénétration

Norme NF B-50-105-3 et norme EN 335
La révision de la norme NF B-50-105-3 nommée « Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois – Bois massif traité avec produit de préservation Performances de prévention des bois et attestation de traitement - Adaptation à la France » a été menée afin de transposer en droit national la norme européenne EN335* révisée en mai 2013.
Cette révision concerne principalement la définition des classes d'emploi des bois et notamment la classe d'emploi 3.
Les classes « 3.a » et « 3.b » ont été remplacés par « 3.1 » et « 3.2 ».

* norme EN335 : « Durabilité du bois et des matériaux à base de bois – Classes d'emploi : définitions, application au bois massif et aux matériaux à base de bois ».

icon-e-news-SPB
spb-rubriques-Syndicat-web-master 10